VIEILLES DIAPOS

       Quand les "viroses" et autres infections hivernales, stimulées par la trop grande douceur de ce début 2014, vous gardent au foyer...

  MaladeSORTONS LES VIEILLES PHOTOS.....

 

Entre siestes devant le feu, inhalations et boissons chaudes , je retrouve mes "vieilles diapos" que j'ai commencé à scanner avec l'appareil que m'ont offert nos invités des "60 ans" (excellente idée !) en Août dernier.

Les premiers clichés datent de ....1975 et certains ont souffert du temps qui passe (ils ne sont pas les seuls...!!)

 

C'était l'époque de l'argentique et de la diapositive, que la plupart des "chasseurs-photo" utilisaient car elle seule, avec le procédé EKTACHROME, permettait de pousser la sensibilité à 400, 800, 1600 voire 3200 ASA. Ce petit miracle permettait de photographier la vie animale dans les conditions habituelles de lumière défavorables mais le résultat n'était pas vraiment à la hauteur avec un grain souvent considérable, que l'on retrouve maintenant, encore accentué par le scanner. Ces clichés, dominés par le bleu, permettent néanmoins un retour en arrière délicieux sur des années de jeunesse, hélas pas aussi aisées à conserver que les produits du PENTAX SP II et du téléobjectif soligor de 300 mm.

 

Mais le système présentait d'autres inconvénients : on ne pouvait pas effacer les photos prises qu'il fallait payer in extenso. Le mitraillage devenait alors risqué financièrement et, à moins d'occasion extraordinaire, l'opérateur se devait de prendre son temps pour "assurer le coup".

De plus, nous devions attendre le retour de la pellicule développée et montée sous caches pendant une semaine au moins et parfois plus, avec le risque d'une perte en cours de transport (cela m'est arrivé deux fois, je crois !)

 

Je mets en ligne quelques-unes de ces photos scannées aujourd'hui et parfois un peu "retravaillées" pour les rendre acceptables et j'implore votre compréhension bienveillante.

 

 Vous pourrez découvrir l'ensemble de ces anciens clichés dans la rubrique "vieux souvenirs de jeunesse".