une belle action de chasse et un tir réussi mais bien malheureux !!

En Côte d'Or, depuis très longtemps, la chasse du lièvre est réduite dans le temps (trois semaines) et l'ouverture en est retardée au début du mois d'Octobre pour éviter le tir de femelles (hases) allaitantes. Hier, pour le dernier jour de chasse, j'ai eu le plaisir de tirer cette belle femelle après un magnifique arrêt d'Epsylone, ma chienne "petit münsterlander". J'ai même pu profiter de la durée de l'arrêt d'Epsy pour réaliser cette petite vidéo avant que le lièvre de presque huit livres ne jaillisse de son gîte sous les ronces, à quelques centaines de mètres de la maison.

Au plaisir de cette réussite a succédé la découverte bien triste d'une hase allaitante rapportée par la chienne.

Mon seul lièvre de l'année me laisse donc un souvenir amer et mitigé. Rappelons que sur notre chasse, nous nous limitons à la capture d'un animal par chasseur et par an. Pour cette saison, trois lièvres ont été tirés sur une surface d'un peu plus de 450 ha.