RESPECT ! MADAME.

A la nuit presque tombée, goupil arpente les sentiers à la recherche de rongeurs en abondance cette année. Notre chevrette suitée de ses trois faons, au gagnage dans le pré qui jouxte notre maison, ne tolèrera pas qu'il s'approche un peu trop de sa progéniture. Poussée peut-être par des souvenirs douloureux, l'attaque de la dame est spectaculaire.
En l'absence (peut-être pas si certaine) de grands prédateurs dans notre région, cette réaction de défense nous montre combien l'instinct de survie persiste chez notre petit cervidé.