Les vieux murs, les grandes herbes, les trous humides.......la proximité d'un pré laisssé sauvage, la source pérenne, l'absence totale de produits chimiques..

tout ici aide au maintien de la vie sauvage !

 

Et si nos chiens de chasse prédatent parfois quelques petites couleuvres à collier et un jeune faucon crécerelle à l'envol, la petite maladière accueille encore cette année la ponte de la couleuvre  au pied de la route et celle des crécerelles dans le mur nord.

Quelques clichés pris ce soir d'une couleuvre "mâchée" par Eclypse et du couple de faucons qui vient échanger ses proies sur le grand douglas, avant de nourrir ses jeunes.

Ils ne sont pas faciles à surprendre, vivent en harmonie avec nos bêtes et nous-mêmes mais passent rarement à l'acte en notre présence.

Nos chiens taupiers

Notre jardin était envahi de taupes depuis l'époque des semis et les dégâts s'avéraient considérables. Les pièges n'ayant pas prouvé leur efficacité (ou notre adresse !!), nous avons installé des appareils répulsifs solaires. Les taupes ont disparu depuis une semaine et l'une d'entre elles, sans doute déstabilisée par cette installation récente, vient de se faire prendre sous nos yeux par Aramis, qui a volontiers échangé sa proie non comestible avec Vénus.

Il n 'y a décidément plus d'époque pour la chasse des "bêtes noires"