Mort du grand douze

      Tous les "traîne-buissons" sont des quêteurs. Chacun d'entre eux cherche une sorte d'Eden, un lieu ou un instant magiques qui n'existent que dans leurs rêves, une Epiphanie naturaliste, un moment d'Eternel dans une vie bien trop matérialiste et démystifiée.

     Qu'est-ce-qui peut bien pousser ces solitaires à quitter leur lit douillet et les bienfaits du sommeil à des heures bien trop précoces, à s'user la santé dans ces nuits écourtées, ces courses matinales et ces longues attentes dans le froid, l'incertitude, l'espoir ? Si ce n'est la vision, cent fois reproduite par leur imagination, de ce moment paroxystique, inespéré, ce paradis naturaliste à découvrir ?