"DECONFIMAGES", ou la liberté de retourner seul en forêt.Avec un nouveau matériel photographique : un reflex canon eos 70D équipé d'un zoom Tamron 100-400 mm ouverture 6.3, et un bridge lumix FZ 82

Ces renardeaux déjà très actifs laissent de nombreux reliefs de repas à leur terrier (poule, taupe..)

Il doit manquer une poule au village ...

Avec la signature du renardeau.

Il manque peut-être aussi une taupe au jardin.

Vue d'ensemble des terriers.

souvent occupés simultanément par renards et blaireaux.

C'est au soleil qu'il faut attendre les renardeaux.

Les six petits m'ont gratifié de presque deux heures de leurs jeux.

Marcassins très jeunes en livrée (Affût du soir)

Magnifique biche à l'affût du soir. Pleine ou pas ?

Pour la première fois de ma longue vie de "traîne-bousson photographe", je découvre avec ravissement l'avifaune des étangs et barrages. Natif d'un plateau forestier froid, je n'ai jamais été initié à la découverte de ces milieux grouillants de vie, sources d' observations incessantes et toujours renouvelées.

Cette période de Mai, d'une richesse inouïe, apporte à ces premières journées de déconfinement le sentiment d'une sorte de renaissance, prudente, mais intensément réjouissante.

Les barrages de l'Auxois, régulateurs de notre canal de Bourgogne, permettent ces affûts où tous les sens restent en éveil. Je suis allé deux fois "en queue de barrage", là où la rivière entravée se transforme doucement en plan d'eau. C'est le marais magique de tous les espoirs et de toutes les naisssances.

Je vous fais partager ces découvertes, en clichés, en films et en sonorités parfois extravagantes. Je compte bien y retourner très vite pour plus de découvertes.

Allez, je vous emmène pour cette grande première.

Ouvrez les yeux et les oreilles,  regardez aussi le sol du sentier qui longe le barrage et mène à notre affût : vous y découvrirez de nombreuses traces qui nous "rappellent chez nous". Vous avez bien vu, c'est une laie suitée qui a élu domicile dans les ajoncs. La sécheresse ayant débuté, la mère, prévoyante, a déjà pris ses quartiers d'été.

Canards colvert et foulque au nid (à droite)

Le grèbe huppé transporte et nourrit ses jeunes

Couple de cygnes tuberculés dans la forêt amont

Le foulque macroule au nourrissage

Grébe huppé : couvaison

"Queue d'étang" au barrage de Grosbois : premiere journée

Grèbe huppés, foulques macroule...

Seconde matinée au Réservoir de Grosbois

Ragondin, héron cendré, canards colvert, foulques macroule, grèbes huppés